LIVING ABROAD · Uncategorized

Vivre près d’un campus américain

(ENGLISH VERSION : HERE)

L’APPARTEMENT 

Sous-louer un appartement, contrairement à la France, est légal ici. Nous avions décidé de faire cela car mon mari venait d’être accepté en école de medecine et que nous n’habitions pas la porte à coté. Sachant que mon mari reprenait les cours au mois de juin (c’est propre à cette école de medecine), cette option était l’idéal. Nous avons donc choisi de sous-louer un appartement près du campus de Michigan State University (qui compte 50000 étudiants) pour deux mois et avions prévu d’en louer un à l’année ensuite.

Je n’ose même pas vous parler de l’état dans lequel l’appartement se trouvait… Moi je pensais “par respect, ils ont du nettoyer avant de partir”, oui oui dans tes rêves Flo !

Vous savez les maisons hantees dans les parcs d’attraction? Eh bien même effet, je me tourne et voilà que je trouve quelque chose qui me coupe l’appétit. Si vous voulez, je vous fais la liste, c’est efficace si vous avez pour projet d’entamer un régime : 

  • Des placards qui sentent le renfermé. Je me demande bien s’ils ont un jour contenus de la nourriture. 
  • Un broyeur qui n’a jamais vu l’ombre d’une brosse. L’intérieur ressemblait à du mazout.  
  • Des taches de café partout. Quand je dis partout, je n’exagère même pas. Sur les murs de la cuisine et de la chambre, dans les placards… Mais en plus, les endroits ou les taches sont juste improbables. Peut-etre que j’ai loupé la tendance de danser dans son appartement avec une tasse de café remplie et de ne pas nettoyer ensuite. Ou de faire des poses de yoga en portant sa tasse de café sur son dos? J’ai bien vu la tendance des cheveux aux couleurs d’une licorne et les crop tops qui ne sont même pas à moitie prix. Rien ne peut me surprendre, je suis prête. 
  • Du pop corn sous le canapé. Vous pensez que c’est comme le vin et que si on le laisse assez longtemps sous le canap’, il n’en sera que meilleur? 
  • Un four dont la vitre est grise. Je me suis dit qu’elle devait être un peu sale. Je ne m’attendais pas à une couche de trois millemètres de saleté…

Avant de partir, je n’ai nettoyé que le strict minimum. Autant vous dire que je ne comptais pas faire une fleur à la personne qui nous a sous-loué l’appartement. Ce qui est drôle c’est que la personne en question nous a envoyé un message pour nous dire de rendre l’appartement dans le même état dans lequel nous l’avions trouvé.. Je me suis demandé si c’était un défi!  

LE CAMPUS

Le campus est impressionnant. Très grand, une ville à lui tout seul d’ailleurs avec un stade, une bibliothèque, des petites boutiques, des églises.. J’ai vraiment adoré pouvoir m’y balader. Le campus est très vert et les bâtiments ont du cachet (comme je les aime). J’aurais pu passer ma vie à la bibliothèque du campus, une vraie mine d’or (d’ailleurs, une vie ce n’est rien quand on voit le nombre de livres que l’on peut y trouver !). Je vous laisse le découvrir en quelques images :

 

This slideshow requires JavaScript.

 

 

AMBIANCE

Maintenant, l’ambiance. Nous habitions en face d’un parking. Nous pensions que ce serait assez calme du coup. Oui mais ajoutez à cela un café pas loin avec une piscine, un terrain de volleyball et l’Amtrak dont le bruit pourrait réveiller un sourd et ce n’est plus tout à fait cela. Je tiens à préciser que la piscine était supposée être à l’usage des résidents des appartements autour SEULEMENT mais bon, fais venir tes potes, tes voisins, ta famille et organisez une pool party tous les soirs, pas de souci ! Il faut dire que rien ne les arrête : qu’il vente, qu’il pleuve, tu peux compter sur eux. Ils étaient même dans la piscine un soir de pluies torrentielles accompagnées et l’orage qui va avec. Faut le vouloir.

Bref, dans le même genre, le voisin du dessous a un jour fait la fête jusqu’a 4h30 du mat’. Heureusement que mon mari ne reprenait pas encore officiellement les cours à ce moment-là. Il y a des limites à ce que je peux tolérer. Il faut dire que le sol tremblait aussi à cause de la musique à fond et que, comme bonus, on a eu le droit à une dispute entre deux ivrognes (le gars en question et un invité) sur le parking. Il a eu une petite visite surprise sympathique de notre part qui a dû bien le calmer et on a plus rien entendu le reste de la soirée. 

Pour la petite anecdote, je crois que quelqu’un doit vraiment nous maudire parce que nous avons enchaîné les désagréments les dernières semaines avant de déménager. On a eu une fuite d’eau dans la cuisine, une coupure d’électricité pendant les deux jours les plus chauds de juillet, nous n’avons pas pu compter sur la ventilation car elle ne marchait pas.. Tous les signes étaient là pour nous dire qu’il fallait fuir cet endroit. 

Nous avons donc pris nos clics et nos clacs et avons fait nos adieux. Je dois ajouter que mon beau-père, ne sachant pas quel câble fait quoi et lesquels il devrait prendre ou laisser, a donc eu la bonne idée de tout ramener et on s’est donc retrouvés avec un sac de câbles qui devaient rester à l’appartement ! Le pire est qu’il nous demande, apres coup, d’ou sortent tous ces câbles.. Je crois que ça a été le moment le plus drôle de notre déménagement. 

Nous avons déménagé au lieu de prendre l’autre appartement à l’année car mon mari s’est rendu compte qu’il ne voulait pas continuer en école de medecine et je respecte sa décision. Mes sentiments sont mitigés : je suis soulagée de ne plus vivre dans cet appartement de malheur mais je ne suis pas particulierement contente de vivre encore chez les beaux-parents. C’est faire un grand pas en arrière. Mais la prochaine fois sera la bonne.  

♥MrsFroggyandMrEagle♥

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s